ArtMonia

Vague à l'âme...

 

Il y a des moments difficiles comme des séparations et certaines sont douloureuses.

Les jours, les mois défilent…   j'appréhende fin juin car  j'ai beaucoup de mal à accepter l'idée d'un départ, même si je sais que c'est bien pour cette personne, pour qu'elle puisse profiter de sa famille, loin de la souffrance de ces patients. Elle le mérite tellement !

 

Je ne le vis pas comme un abandon mais comme une déchirure car elle a pris une grande place dans ma vie pour de nombreuses raisons... en particulier en comblant un grand vide et aussi parce qu'elle est arrivée à un moment où j'étais complètement détruite et qu'elle a su me redonner goût à la vie et la force d'avancer.

 

Je sais que c'est son métier et donc son but, mais tous les thérapeutes ne sont pas aussi consciencieux. Je vais perdre quelqu'un de précieux !

 

Je vais m'efforcer de continuer mes activités et mon bénévolat pour remplir mes journées et ne pas retomber...

J'ai appris à ne plus m'attacher aux gens qui m'entourent (et ils sont peu nombreux) pour éviter de souffrir à chaque départ.



14/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres